Sécurité parents-enfants sur les réseaux sociaux

Online security

Bien que les réseaux sociaux sont des outils formidables, il y a toujours des dangers notamment pour les plus jeunes. De quoi rendre les parents très inquiets.

Avant-propos

Aujourd’hui, je vous propose d’analyser les chiffres citer plus loin dans cet article. Car, internet et plus particulièrement les réseaux sociaux peuvent poser problème au niveau de la sécurité des plus jeunes. Que cela soit arnaque ou encore harcèlement, il faut faire très attention aux personnes avec lesquelles on communique.

Bien évidemment, sachant cela les parents se devaient d’agir afin de protéger leur progéniture des risques du web. Mais, le plus souvent, ils ne savent pas vraiment comment s’y prendre. Contrôle parental, bloquer les sites à risques, mettre des mots de passe partout ou encore espionnés sont enfant sur les réseaux sociaux sont les pratiques les plus courantes et les plus connues des parents.
Mais, les enfants ne voient pas d’un très bon oeil cet espionnage intempestif pouvant nuire à leur « réputation », cela est souvent source de conflit entre parents et enfants.


Pourquoi les parents détestent-ils les réseaux sociaux

Fille sur internet

Les enfants, qu’ils aient 12 ou 19 ans, sont en danger. S’ils n’ont pas une vie sociale très active en dehors de l’école ou à la maison, il y a de grandes chances pour qu’ils se retrouvent sur internet pour trouver des amis.

Selon le centre de recherche des crimes contre les enfants, 22% des personnes ciblées par les prédateurs en ligne étaient des enfants âgés de 10-13.

Le centre national pour la disparition et l’exploitation des enfants rapporte que 25% des enfants disent qu’ils ont reçu du matériel sexuel non désirés tout en surfant sur Internet.

Statistiques des ados sur les réseaux sociaux :

  • 73% des adolescents sont sur ​​les réseaux sociaux
  • 37% envoient des messages à des amis tous les jours
  • 8% des adolescents américains utilisent Twitter
  • 22% des adolescents se connecteent à Facebook plus de 10 fois par jour
  • 25% des utilisateurs de Facebook sont sous l’âge des 10 ans
  • Un adolescent a en moyenne 201 amis sur Facebook

Activités des enfants sur les réseaux sociaux :

  • 58% regardent ce que les autres écrivent
  • 57% jount à des jeux
  • 54% « Like » des choses
  • 43% mettent à jour leur statut
  • 39% publient des photos
  • 24% trouvent vidéo, de la musique, de la lecture
  • 20% répondent à des quiz, des questions amusantes
  • Email : 27%
  • 19% partagent des vidéos ou des liens musicaux
  • 16% partagent un lien

Que font les adolescents sur Facebook ?

  • 86% de l’utilisation des réseaux sociaux par les adolescents sont des commentaires sur le mur d’un ami
  • 83% commentent sur les photos d’amis
  • 66% envoient des messages privés à des amis
  • 58% envoient des messages instantanés ou du texte en utilisant le site
  • 52% envoient des messages de groupe

Que se passe t’il d’autre sur Facebook ?

  • 55% des adolescents ont donné des informations personnelles à quelqu’un qu’ils ne connaissaient pas, y compris les photos et les descriptions physiques.
  • 29% des adolescents ont posté des infos, photos embarrassantes ou des rumeurs à propos de quelqu’un d’autre.
  • 29% ont été harcelées ou contacté par un étranger, ou quelqu’un qu’ils ne connaissent pas.
  • 24% ont eu des informations privées ou embarrassantes rendue publique sans leur permission.
  • 22% ont été « cyber-piéger ».

Préoccupations des parents et des contrôles :

  • 88% des parents savent en général que leurs adolescents utilisent internet pour communiquer avec des personnes qu’ils ne connaissent pas dans le monde réel.
  • 61% des parents ont la préoccupation n°1 que les réseaux sociaux chez les adolescentes est le partage de renseignements personnels en ligne.
  • 60% des adultes pensent que les parents devraient avoir le plein contrôle sur tout ce qu’un enfant fait en ligne.
  • 40% des parents s’inquiètent de la sécurité de leur adolescent sur le réseau social en ligne, même à la maison.
  • 34% des parents vérifient les sites et réseaux sociaux de leur enfant.

Ce que les enfants pensent à propos des contrôles parentaux Facebook :

  • 67% des adolescents disent qu’ils savent comment cacher ce qu’ils font en ligne par les parents.
  • 43% des adolescents disent qu’ils changeraient leur comportement en ligne, s’ils savaient que leurs parents les surveillaient.
  • 39% pensent que leur activité en ligne est privé de tout le monde, y compris les parents.
  • 25% serait choquée et blessée s’ils auraient entendu parler d’espionnage.
  • 10% ont débloqué des contrôles parentaux pour désactiver le filtrage.
  • 18% ont créé une adresse e-mail privée ou un profil saint pour le réseau social.
  • 20% des enfants pensent que leurs parents n’ont aucune idée de ce qu’ils font en ligne.
  • 38% se sentiraient offensés s’ils découvraient que leurs parents étaient en train de les espionner avec les contrôles parentaux Facebook.

La cyber intimidation :

  • En 2004, 57 pour cent des étudiants selon les recherches d’iSafe.org disent qu’ils avaient été victimes de cyber intimidation.
  • 1 enfant sur 10 dans le monde ont eu l’expérience du cyber intimidation.
  • Dans un récent sondage réalisé par Ipsos, on a découvert que près de 12% de la population mondiale chez les adolescentes a connu la cyber intimidation dans leur vie.
  • Les victimes d’intimidation sont de 2 à 9 fois plus susceptibles de se suicider.
  • 39% des utilisateurs de réseaux sociaux découvre la cyber intimidation.
  • 52% des élèves ont déclaré avoir été victimes de cyber intimidation.
  • 33% des adolescents ont connu des cyber-menaces en ligne.
  • 25% des adolescents ont été victimes d’intimidation à maintes reprises par le biais de leur téléphone ou Internet.
  • 33% des adolescents ont connu des cyber menaces en ligne.
  • 52% adolescents ne disent pas à leurs parents lorsque la cyber intimidation se produit.

Ce que les enfants pensent à propos des contrôles parentaux Facebook :

  • Gratuit pour tous, la plupart des réseaux ne sont pas réglementés, par conséquent, tout le monde (même les jeunes enfants ou les prédateurs sexuels reconnus coupables) peuvent s’inscrire.
  • Non anonymat réel, en dépit de garder les profils privés, il y a encore des façons de savoir où votre enfant vit ou dans quelle l’école.
  • Cyber-intimidation, tout comme un enfant peut être choisi sur l’école, il est plus important si il ou elle est victime d’intimidation dans le cyber-espace.
  • L’inactivité, si non supervisée, les jeunes peuvent s’asseoir pendant des heures devant un ordinateur, surfer sur des sites Web ou messageries instantanés avec leurs amis. Cela les amène à passer moins de temps à faire d’autres activités, comme être à l’extérieur ou faire de la lecture.
  • Mauvaise influence, la plupart de ce qui est affiché sur les réseaux sociaux tels que MySpace, Bebo ou Facebook n’est pas censuré, ce qui peut exposer votre enfant à de nombreuses activités que vous ne pouvez pas approuver.

Etats ayant des lois contre la cyber intimidation :

  • Oregon
  • Arkansas
  • Idaho
  • Iowa
  • New Jersey
  • Missouri
  • New York
  • Rhode Island
  • Vermont
  • Massachusetts
  • Kansas

Appareils connectés à Internet dans les ménages avec enfants de 6-12 ans :

  • Ordinateur portable 81%
  • Ordinateur de bureau 80%
  • Téléphone mobile 69%
  • Tablet 37%
  • Web-TV connecté 16%
  • Netbook 17%
  • Touch iPad 30%
  • E-reader 26%

Maintenant avec toutes ces informations, vous aurez sans doute compris l’ampleur de la sécurité sur le web. Il en va de la vie privée des enfants, il est donc important de réguler et de surveiller le comportement des enfants afin de déceler le moindre problème et d’y couper court au plus vite !

Source / Image source


Donnez votre avis !

Vous parents qu’elles sont les mesurent que vous mettaient en oeuvre pour assuré la sécurité en ligne de vos enfants ? Si ça n’est pas le cas que feriez-vous ?



"Travailler dans le web c'est avant tout être passionné, patient et ne pas hésiter à partager ses expériences et ses découvertes."

LinkedIn Facebook Twitter


comments powered by Disqus
Partageons ensemble !