Comment utiliser efficacement les hashtags ?

hashtag-cover

Découvrez quelques astuces sur l’utilisation des hashtags sur les réseaux sociaux.

Les hashtags sont de véritables armes de promotion sur les médias sociaux, ils permettent d’accroitre la visibilité des conférences par exemple ou encore de suivre ou de participer aux émissions de télévision.
De simples mots capables de réunir tant de monde !

Cet article a pour but de sensibiliser les utilisateurs des réseaux sociaux sur l’utilisation abusive ou mauvaise des hashtags, car je constate que trop souvent certain n’en faisait pas une bonne utilisation dans leurs publications (dans un cadre professionnel). Les piqures de rappel ne font jamais de mal, d’autant plus que ce sont des bonnes pratiques simples et faciles à appliquer. Une mauvaise utilisation des hashtags peut impacter négativement sur l’engagement d’un contenu en ligne.

1. Règles générales

Un hashtag doit être pertinent, court et se suffire à lui seul pour définir une publication. La plupart du temps, un hashtag reprend le système de mot-clé. Exemple de mauvais hashtag : #jetweetsouventsurmobile

Dans l’exemple ci-dessus est beaucoup trop long, mais si celui-ci comporte plusieurs mots (2 à 3 maximums) il faudra commencer chaque mot par une majuscule pour faciliter la compréhension.
Exemple : #CommunityManagement

Les abréviations doivent être en majuscules, comme par exemple Search Engine Optimization qui est bien trop long pour en faire un hashtag deviendra alors #SEO.

2. En pratique

Je vais prendre au cas par cas les principaux réseaux sociaux sur lesquels les hashtags sont utilisés.

Sur Twitter : sur ce réseau social, l’utilisation du hashtag est monnaie courante et un tweet comportant des hashtags reçoit plus d’engagements. Les hashtags sur Twitter reprend exactement les mêmes structures de la première partie. Je préconise d’utiliser de 2 à hashtags maximums par tweet.

Sur Facebook : je vais être rapide, n’utilisez pas les hashtags sur Facebook. Les publications ne reçoivent pas d’engagements supplémentaires, au contraire.

Sur Google+ : idem que pour Twitter, mais vous pouvez augmenter le nombre de hashtags jusqu’à 5.

Sur Pinterest : sur cette plate-forme, il est préférable de ne mettre que 2 hashtags, car la zone de description des épingles n’est pas très grande alors autant gagner de la place et rester pertinent. Attention les hashtags sur Pinterest ne prennent pas en compte les accents.

Sur Instagram : c’est l’exception qui confirme la règle, tout le contraire de Facebook. Un maximum de hahstags peu importe sa structure générera beaucoup d’engagement, mais il faut aussi soigner l’image et ne pas se baser uniquement sur l’engagement apporté par les hashtags. De manière générale, pour trouver les hashtags de sa photo il faut utiliser le champ lexical de l’image représenté.

Sur Vine : une publication sur Vine n’a pas spécialement besoin de beaucoup de hashtag, un seul peut suffire à catégoriser votre vidéo-clip.

J’espère que ces conseils vous seront utiles, d’ailleurs si vous avez d’autres conseils sur l’utilisation des hashtags n’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires. Pour finir, pour trouver ou choisir l’hashtag idéal pour vos publications, je vous conseille l’excellent outil en ligne Hashtagify que j’utilise quotidiennement.

Crédits : shutterstock



"Travailler dans le web c'est avant tout être passionné, patient et ne pas hésiter à partager ses expériences et ses découvertes."

LinkedIn Facebook Twitter CM & Content Manager chez Du Simple au Double


comments powered by Disqus
Partageons ensemble !