5 astuces pour continuer à faire des pubs que les gens détestent

Photo de mentatdgt provenant de Pexels

En 2019, les dépenses en communication des annonceurs français s’élevaient à 33,809 Mds d’euros. En parallèle, une étude de TNS Sofres nous apprend que les Français considèrent la publicité comme :

  • envahissante (81% des sondés !)
  • banale (66%)
  • agressive (57%)
  • dangereuse (53%)

En bref, on crame des budgets colossaux dans des spots vidéos que personne n’a envie de voir. Les annonceurs ne devraient-ils pas suivre une formation sur la vente ?

Voici 5 astuces pour continuer à faire des pubs que les gens détestent.

1. Demandez le mariage au premier rendez-vous

Le public cible est en train de faire quelque chose. On l’interrompt et on lui dit de but en blanc : achète mon produit ! 

Comme si vous étiez tranquillement assis à une terrasse et qu’un homme (ou une femme) se présente et vous demande : voulez-vous m’épouser ?

Que ce soit dans la séduction ou dans le marketing, négligez la progressivité des relations humaines à vos risques et périls.

2. Ne faites pas de marketing de contenu

Ce point est extrêmement important. Si vous ne souhaitez pas créer de relation avec vos personas, ignorez purement et simplement le marketing de contenu.

Qu’est-ce que le marketing de contenu ? C’est le fait d’offrir avant de demander, s’intéresser aux problèmes de son audience et y répondre, établir le lien de confiance avant toute transaction financière.

3. Créez des monologues

Beaucoup trop de marques produisent des publicités égocentriques qui reviennent à dire : “moi, moi, moi”. Un peu comme la reine-sorcière face à son miroir (dans “Blanche neige et les septs nains”).

Dolce & Gabbana a provoqué un boycott de sa marque en Chine avec ce spot qui se moque des chinois

Le problème est peut-être plus profond.

Le terme même d’annonceur doit changer. Les marques n’annoncent plus : elles entrent en conversation, une conversation directe, personnalisée, basée sur la data.

Jean-Luc Chetrit, président de l’Union des Annonceurs

Le Saint Graal du marketing digital, c’est l’engagement. Il se produit seulement si l’on initie un dialogue avec son audience. 

On y parvient en :

  • s’intéressant sincèrement à l’autre
  • en lui posant des questions
  • en sollicitant son avis

Il faut être prêt à se livrer un peu, à écouter beaucoup et à nourrir les échanges.

Faire passer sa marque avant son audience est le meilleur moyen de rater sa com. On est seulement intéressé par ce qui nous concerne. 

4. Méprisez le storytelling

Nous sommes entrés dans une économie de l’émotion.

Le marketing ne consiste plus à fabriquer des trucs, mais à raconter des histoires.

Seth Godin

Le Slip français, Dear Muesli, Innocent ou encore Michel et Augustin sont autant d’exemples brillants d’entreprises dont l’essor repose sur le storytelling.

Non seulement elles font un bon chiffre d’affaires, mais elles disposent aussi d’un énorme capital sympathie.

5. Misez tout sur le buzz

On cherche le buzz pour le buzz. La recette ? Des célébrités, des réalisateurs de cinéma bien en vue, des budgets colossaux en termes de matériel caméra et lumière, des effets spéciaux délirants… 

La vacuité d’un propos se reconnaît parfois à la quantité d’efforts fournis pour la masquer.

C’est le cas de la pub Kenzo World réalisée par…Spike Jonze. Du grand n’importe quoi.

Aujourd’hui, les attentes des consommateurs se situent autour du marketing solidaire et de la communication authentique. Là encore, il s’agit d’écouter et de redevenir proche de son audience. 

Arrêtez de faire des pubs pour des canapés vides !

Lorsque nous regardions un film en famille, au moment de la coupure de publicité, les uns se rendaient aux toilettes, les autres dans la cuisine, si bien que les publicités s’adressaient à des canapés vides. 

Mais il pourrait en être autrement. La publicité peut être un véhicule de valeurs, d’émotions et d’histoires qui invite le public à découvrir l’univers d’une marque. Elle peut être le premier maillon visant à fédérer une communauté autour d’une entreprise. 

La manière moderne de faire du marketing, c’est de prendre le leadership d’une communauté. De manière instinctive, les employés de Michel et Augustin se sont baptisés “la tribu”.


Résumé de l’article

On fait des pubs pour des canapés vides. On crame les budgets comm dans des spots vidéos que personne n’a envie de voir. On développe des idées plus farfelues les unes que les autres pour essayer d’attirer l’attention du public et malgré des échecs cuisants, on s’entête. Comme un taureau de corridas qui auraient plus de piques sur le dos qu’un hérisson touffu.

Rejoignez le 1er serveur Discord français dédié aux réseaux sociaux et au marketing digital !