Article invité | Photo de Tobias Dziuba provenant de Pexels

Les publicités Facebook sont régulières dans votre activité ? Vous êtes en quête de conseils Facebook Pro ?

Vous êtes au bon endroit et nous allons vous faire découvrir un panel de conseils vous permettant d’améliorer les résultats de vos publicités Facebook.

Mon expérience précédente m’a permis de comprendre les bonnes pratiques dans le domaine de la publicité sur Facebook. Des bonnes pratiques que j’aimerais partager avec vous.

Le but est surtout d’attirer l’attention sur les éléments jugés importants.

Les tests, l’ultime conseil Facebook

Photo de Startup Stock Photos provenant de Pexels

Trop souvent les annonceurs dépensent des budgets importants sans tester en amont les hypothèses retenues.  

Quand vous lancez une publicité Facebook, vous vous basez sur un certain nombre d’a priori. Vous allez par exemple penser que vos produits seront destinés à des hommes de 25 à 35 ans. En partant de ce postulat, votre budget de campagne ciblera cette audience.

En soi l’idée n’est pas mauvaise, car vous avez l’impression de maximiser l’impact de votre campagne auprès de votre public cible, plus sensible à l’offre.

Néanmoins, avez-vous testé votre hypothèse avant de vous lancer ? C’est souvent ce que demandent les consultants Facebook Pro.

Peut-être que votre raisonnement de base est biaisé et que la tranche est plus étendue ou que ce sont les femmes qui seront les plus sensibles au produit.

L’idée est donc de pratiquer des tests :

  • Audience
  • Budget
  • Visuel

Et bien d’autres.

Sur le célèbre réseau social, vos hypothèses doivent être testées. Le premier et meilleur conseil est donc de créer ces fameuses campagnes de tests qui vous apporteront des réponses positives aux négatives.

Il faut essayer plusieurs versions d’une publicité pour voir celles qui apporteront les résultats les plus probants. 

Mais un court exemple vaut mieux que mille mots. Vous avez 10 dix graines à planter et dix seaux d’eau pour les faire pousser. Deux choix se dessinent :

  • Plantez dix graines et arrosez chacune avec un seau d’eau.
  • Plantez les dix graines et arrosez avec deux ou trois seaux d’eau. Une fois quelques jours passés, regardez celles qui poussent et utilisez l’eau restante pour vous concentrer sur celles-ci.

Le concept est similaire pour les publicités sur Facebook. 

Bien évidemment, cela nécessite du temps et des efforts pour porter ses fruits et cela peut sembler rébarbatif. Cependant, les résultats sur le long terme peuvent en valoir la chandelle puisque les campagnes que vous lancerez après ces tests tourneront à plein régime. 

Vous n’aurez gardé que les graines prometteuses, rappelez-vous.

L’audience, le sujet éternel des Consultants Facebook

Photo de Pixabay provenant de Pexels

Le temps n’est pas si lointain où nous faisions un ciblage au laser de nos audiences. Cela signifie que nous cherchions une audience avec précision de milliers de personnes (allant de quelques milliers à plusieurs centaines en fonction des cas).

Exemple : Les femmes entre 25 et 35 ans résidant en France aimant le magazine ELLE pouvaient être considérées comme une bonne audience. 

De nos jours, ce n’est plus du tout le cas. Les progrès engendrés par les algorithmes de Facebook et son système d’Intelligence Artificielle permettent de recommander l’appui sur ces outils par les annonceurs.

En parlant de ça, connaissez-vous le Power 5 ? Il S’agit d’une méthode en 5 axes servant à pousser au maximum vos performances sur Facebook.

  • Simplification des campagnes
  • CBO
  • Placements automatiques
  • Publicités dynamiques
  • Correspondance automatique avancée

Si cette méthode vous reste inconnue, je vous invite à vous y intéresser rapidement, car je ne détaillerais guère les points précédemment cités. Il s’agit d’un must pour les experts Facebook Pro et les recommandations du média social sont à prendre au sérieux.

On y retrouve notamment le CBO qui devait être rendu obligatoire avant de finalement voir un retour en arrière être effectué.  La mise en route de l’optimisation du budget de campagne oblige à la définition d’un budget sur l’ensemble de ladite campagne.

D’après Facebook, cela permet l’obtention de résultats supplémentaires tout en passant un temps moindre sur les campagnes.  L’activation de cette option, vous laissez Facebook gérer l’attribution du budget de manière dynamique sur vos ensembles de publicités.

Si le sujet du CBO est abordé, c’est notamment par l’influence sur les audiences que vous allez prendre comme cible. Cette notion d’audience reste par ailleurs un sujet privilégié des Consultants.

Voici donc quelques recommandations :

  • Cibler des audiences larges (plus d’un million de personnes).
  • Eviter d’avoir plusieurs ensembles de publicités avec des audiences différentes dans leurs tailles. 
  • Avoir en sa possession un nombre réduit d’ensembles de publicités (pas au-delà de cinq, même moins si votre budget est limité).
  • Ne pas toucher la campagne une fois que celle-ci a démarré, le risque étant de procéder à son dérèglement.

Il faut bien garder en tête le fonctionnement de Facebook, basé sur des algorithmes et l’Intelligence Artificielle. Si vous voulez tirer le meilleur de ce réseau, les audiences larges doivent être ciblées, le temps du ciblage laser n’est plus.

Si votre budget est réduit (base inférieure à 100 euros par jour), vous pouvez vous concentrer sur des audiences de 300 000 à 500 000 personnes.

A contrario, si votre budget est plus important (base supérieure à 100 euros par jour), n’hésitez pas à vous attaquer à des audiences plus larges (1 000 000 de personnes et au-delà).

Facebook se chargera alors de scanner l’audience et de trouver les personnes les plus susceptibles d’entreprendre l’action souhaitée.

Le message, un fondamental

Photo de Brady Knoll provenant de Pexels

L’audience est donc d’une importance capitale dans une publicité. Le principe même de la publicité s’accorde d’ailleurs à le rappeler « le bon message devant la bonne personne. »

La bonne personne nous avons évoqué le sujet précédemment, attelons-nous sur le sujet du bon message. 

Cela parait peut-être un peu bête de le rappeler, mais c’est le message (et son visuel) qui amèneront les utilisateurs à cliquer. Il faut donc le façonner avec attention.

Voici quelques points qui résume rapidement ce que vous devez savoir et notamment les neuf principes que les meilleures publicités Facebook se partagent, issus d’un post de Théo Lion.

  • L’intérêt personnel, si votre client ne comprend pas quasi instantanément à quel point sa vie sera améliorée par l’acquisition de votre produit, alors votre ad n’est pas de bonne qualité.
  • Sélection de l’audience, en comprenant tout de suite à qui s’adresse l’ad.
  • Compréhensible, une pub simple est plus pertinente qu’une pub complexe ou la compréhension demande un effort.
  • Novateur, en insistant sur le ce qu’il y a de nouveau dans votre produit.
  • Crédible, en apportant les preuves aux promesses que vous faites à vos clients.
  • Gratification immédiate, dans le sens où votre ad doit apporter la solution à un problème donné.
  • Spécifique, avec de la précision se basant sur des preuves. Évitez de trop généraliser.
  • Curiosité, en donnant envie d’avoir des détails supplémentaires après les trois premières secondes.
  • Urgence, en poussant par une raison explicite à passer à l’action sans délai.

Conclusion

Vous avez maintenant des pistes de réflexion sur la manière d’appréhender les publicités Facebook. 

Le concept “Test & Learn’‘ est capital, gardez en mémoire la métaphore des graines à faire pousser et des seaux d’eau.  Au-delà de ça, les progrès engendrés par Facebook poussent les annonceurs à faire de plus en plus confiance à ce média social. 

Servez-vous du CBO, ciblez des audiences larges (cela donne plus de champ à Facebook pour l’optimisation de la diffusion des publicités) et simplifiez vos campagnes.