heypster-retro-cover

Crédits : heypster

Parce que les réseaux sociaux ne résument pas à Facebook, Instagram, Snapchat ou Twitter, je vous propose de découvrir un réseau social made in France : heypster

Plongeons-nous au cœur de cette plateforme à l’allure vintage avec son fondateur. 😉

Pouvez-vous vous présenter et nous expliquer comment a démarré votre projet ?

    Je m’appelle Kevin Choleau, j’ai fondé heypster en 2016 à l’âge de 24 ans. À la base c’était juste un sujet de Webdesign parque que je ne trouvais aucune alternative à mon compte Facebook que j’avais supprimé en 2010 et devant l’enthousiasme que suscitait le concept, c’est devenu un véritable projet entrepreneurial.

Avez-vous rencontré des difficultés pour lancer ce nouveau réseau social ?

    La principale difficulté est financière, par exemple Kevin Systrom en 2010 a été voir des investisseurs et a obtenu un investissement de 500 000$ pour développer et lancer Instagram (le projet s’appelait Burbn à la base). En France, les investisseurs veulent que le service soit déjà en ligne avec de la croissance avant d’investir. Du coup, la version actuelle (site web + application iPhone + application Android + location des serveurs) a été faite avec un budget de seulement 30 000€. Cette somme provient de mes économies personnelles que j’ai eues avec mes jobs étudiants et j’ai aussi vendu ma voiture. Au niveau du capital de la société, j’ai mis 1 984€ en référence au roman d’anticipation de George Orwell.

Combien de personnes compose votre équipe ? Quels sont leurs profils ?

    Actuellement, il y a 9 personnes qui travaillent sur le projet. Au niveau de l’équipe technique : Franck, Laurent, Yann, Clément comme développeurs et Julien comme responsable réseau. Il y a Victor et Gaspar sur la partie commerciale/communication, Stéphane pour les illustrations et moi qui m’occupe du Webdesign en plus de la gestion courante de la société. Tout le monde est de la Mayenne (sauf Gaspar qui est Breton), mais je suis le seul à travailler à plein temps sur le projet, car nous n’avons pas encore fait de levée de fonds.

Concrètement, comment fonctionne Heypster ?

    Heypster a pour but d’être un mixte entre Facebook et Reddit (qui est le 4e site le plus visité aux USA avec 500 millions d’utilisateurs), l’objectif est d’avoir des communautés de passionnés qui partagent sur leurs centres d’intérêt. Parce que sur Facebook vos amis n’ont pas les mêmes passions que vous, donc votre fil d’actualité ne contient pas tout le temps de l’information intéressante.


Avec la disparition de Google+, il est de plus en plus difficile pour les réseaux sociaux de retenir les utilisateurs (Facebook par exemple) sans innover (nouvelles fonctionnalités, nouveaux concepts, simplification, etc). Comment voyez-vous l’état des réseaux sociaux en 2019 ? Et dans le futur ?

    Le véritable problème de Google+ a été justement de n’être qu’une alternative à Facebook sans proposer quelque chose en « + ».

    En fait, aujourd’hui l’utilisation des réseaux sociaux a évolué, maintenant les 18-25 ans utilisent par exemple jusqu’à 5 réseaux différents par jour (majoritairement Instagram, Snapchat, Twitter, WhatsApp et un peu Pinterest). Il faut réussir à trouver sa place sur le marché, proposer quelque chose de différent, mais pas trop non plus sinon l’utilisateur risque d’être perdu. Et pour Facebook ils ont perdu depuis un moment la faveur des moins de 25 ans, c’est pour cela qu’ils ont racheté Instagram et WhatsApp.

    Pour le futur si Facebook s’écroule il n’y aura pas un, mais plusieurs remplaçants de taille moyenne. Un peu comme l’Empire carolingien qui a pris fin en 924 en étant divisé en plusieurs royaumes.

Quelle(s) stratégie(s) mettez-vous en place pour recruter de nouveaux utilisateurs sur heypster et faire connaitre votre plateforme face aux réseaux historiques ?

    Actuellement, nous faisons assez peu de communication, car nous avons plus de 22 000 utilisateurs sur la version beta d’heypster, une version qui a été prévue à la base pour 10 000 utilisateurs. Par contre, une fois la levée de fond effectuée et la version une finalisée sortie nous ferons énormément de communication via Youtube pour faire connaitre heypster. Nous avons déjà fait une vidéo avec le Youtubeur Jojol qui a bien fonctionné. Quelques partenariats sont prévus également.

Selon vous, quelle est la cible (les jeunes, les moins jeunes…) et les usages (pro, perso…) de Heypster ?

    Ceux qui sont les plus intéressés par heypster sont les 25-35 ans, qui sont lassés de Facebook et qui veulent un espace pour communiquer sur leurs passions. Nous avons créé aussi des comptes Pro pour les marques qui veulent communiquer avec des communautés de passionnés.

Les résultats sont-ils à la hauteur de vos attentes, ou il y a encore du chemin à parcourir ?

    Sur la beta nous avons atteint l’ensemble des objectifs, nous avons doublé par exemple l’objectif des 10 000 inscrits et nous avons eu d’excellents retours et avis sur le concept de base. De plus, il y a eu beaucoup de feedbacks intéressants qui vont nous permettre de sortir une V1 très aboutie en matière de fonctionnalités inédites.

    Le départ est donc très bon, mais la course risque d’être longue face à des challengers comme Facebook, Instagram (qui appartient à Facebook), Twitter, WhatsApp (qui appartient également à Facebook). Le fait d’être l’outsider nous donne le soutien du public.

Quel est le modèle économique de Heypster ?

    Un modèle publicitaire qui respecte la vie privée des utilisateurs. Nous avons des publicités vintage qui s’intègrent directement dans le design du site et nous n’utilisons pas les données personnelles des utilisateurs pour afficher de la publicité.

Auriez-vous des chiffres à communiquer sur votre réseau social (statistiques sur les utilisateurs, leurs usages, le temps passé, etc.) ?

    Plus de 22 000 utilisateurs sur la beta, majoritairement sur site web et iPhone, car la version Android est venue bien plus tard et nous n’avons pas encore communiqué dessus (55% sur site web, 37% sur iPhone et 8% sur Android). Les utilisateurs utilisent heypster surtout en fin de journée vers 20h-22h, la majorité des publications sont privées, c’est la raison pour laquelle nous recherchons des blogueurs qui puissent publier du contenu de qualité en paramètre « public ».


Pour conclure, je vous laisse la parole :

    heypster étant encore en phase de développement, n’hésitez pas à tester le réseau social et à nous donner votre avis pour la version V1 en nous contactant via le mail contact@heypster.com. Nous serions ravis de répondre à toutes vos questions.

    Par exemple à la base nous avions seulement 50 badges sur heypster et maintenant avec les demandes des utilisateurs nous en sommes à plus de 200. Vous pouvez donc apporter votre contribution à la lutte contre Big Brother/Facebook.

Merci beaucoup à Kevin Choleau et Senechal Gaspar d’avoir pris le temps de me contacter et de répondre à mes questions. 🙂

Si tu souhaites soutenir le blog, n’hésite pas ! 🤗
Payer un caféPayer un café