Marketing DigitalSponso

Quelles sont les meilleures protections de sécurité pour les blogs et les sites web des petites entreprises ?

– Article sponsorisé –

Le site web est le principal canal d’interaction avec les clients. Par conséquent, avoir un site Web sécurisé non seulement assure la confiance, mais donne également un sentiment de navigation sécurisée aux clients, alors qu’une connexion non sécurisée est une menace pour vos relations commerciales officielles.

De nos jours, la sécurité des petites entreprises est l’un des défis économiques. Les propriétaires pensent que leur site web WordPress est trop petit pour devenir la cible d’une exploitation web. Cette méconnaissance des risques et des conséquences auxquels on peut être confronté en cas de piratage de WordPress.

Et, la malheureuse réalité du monde d’aujourd’hui est que les sites web, grands ou petits, sont ciblés quotidiennement et que la majorité de ces attaques sont automatisées. Une vérité amère est que les petites entreprises deviennent de plus en plus certaines des cibles les plus attrayantes aujourd’hui pour les cyber-voleurs entreprenants et vous devez savoir comment protéger votre petite entreprise en 2022.

Pour aider les propriétaires de petits sites Web à atténuer le risque de compromission par des attaques Web, nous avons exposé les principales raisons pour lesquelles il faut se préoccuper de la sécurité des sites Web des petites entreprises, ainsi que quelques conseils de sécurité.


Quelle est l’importance de la sécurité des sites Web pour les petites entreprises ?

Tout site Web recueillant des informations privées de l’utilisateur doit être protégé, sinon il sera très facile pour un attaquant de les voler. Si votre site Web n’est pas sécurisé, un pirate potentiel peut diffuser un logiciel malveillant sur votre site afin de suivre les visiteurs du site et ainsi voler leurs informations personnelles.

Ces informations peuvent inclure le nom et l’adresse électronique du client, sa carte de crédit et d’autres informations relatives aux transactions. La pire situation est que le pirate ajoute votre site web à un botnet de sites infectés, voire qu’il détourne ou fasse planter le site.

Dans la plupart des cas, les pirates ne violent pas la sécurité des sites web en choisissant manuellement leur cible. Ils s’appuient plutôt sur l’automatisation pour identifier les sites Web vulnérables et exécuter leurs attaques.

La plupart des sites web sont attaqués par des bots non sollicités qui grattent des listes de sites web et vérifient une série de vulnérabilités de sécurité courantes de WordPress qui peuvent être facilement exploitées.


Comment sécuriser son blog et les sites Web des petites entreprises ?

1. Un plan d’hébergement sécurisé

Un serveur privé virtuel (VPS) permet d’héberger les sites web (vitrine, e-commerce, contenus, médias) et les applications logicielles (portails, Extranet, solutions collaboratives, wikis, CRM).

Hostinger.fr offre à ses utilisateurs de la puissance, de la flexibilité et de la vitesse dont ils ont besoin avec ses serveurs privés virtuels.

2. Le certificat SSL

La deuxième étape concerne les informations relatives à votre hébergement. Votre site Web est-il vérifié par SSL ?

Obtenir un certificat SSL pour votre site Web signifie que vous allez ajouter un ensemble de fichiers de données à votre serveur pour obtenir une connexion cryptée entre un navigateur et votre serveur. Une fois installé, un cadenas vert s’affichera, indiquant que le site est sécurisé lorsque l’utilisateur le visite.

Il existe essentiellement deux options liées aux certificats SSL pour les propriétaires de sites Web :

SSL auto-signé :

L’obtention d’un certificat SSL auto-signé nécessite une IP dédiée, ce qui signifie qu’il ne fonctionne pas avec un hébergement partagé. Ils facturent également des frais annuels lorsque vous en achetez un. Vous devez donc rechercher les meilleures options disponibles en fonction de votre budget.

Let’sEncrypt – certificat ssl- tls gratuit :

Une nouvelle façon d’acheter un certificat SSL qui est gratuit et automatisé. C’est une autorité de certification ouverte lancée officiellement en avril 2016 dans le but de créer un web sécurisé. On peut facilement l’acheter et l’installer sur son serveur. Le seul inconvénient est qu’il doit être renouvelé tous les 90 jours. Si jamais vous avez sauté cette étape, votre site sera sujet à des menaces web. Nous vous recommandons de mettre en place un job CRON afin de le renouveler automatiquement après une période de 3 mois.

3. HTTPS

L’étape suivante consiste à identifier la plateforme sur laquelle votre site est construit. Si vous utilisez WordPress ou tout autre CMS, vous devez alors rechercher un plugin WordPress spécifique qui gérera la redirection HTTPS pour vous. En gros, vous devez mettre en place une redirection de http://www.yourdomain .com vers https://www.yourdomain .com.

HTTPS c’est-à-dire Secure HyperText Transfer Protocol est une extension de HTTP qui établit une connexion sécurisée entre un navigateur et un serveur web car il offre une couche supplémentaire de sécurité en utilisant SSL pour déplacer les données. Cela protège les utilisateurs de votre site Web contre les attaques de type « man-in-the-middle », où quelqu’un vole les informations délicates envoyées à un site Web, comme les informations relatives aux cartes de crédit ou les identifiants.

Le protocole HTTPS étant devenu plus facile à mettre en œuvre, les connexions sécurisées deviennent la norme pour tous les sites web.

Si votre site est développé en HTML, c’est-à-dire avec des pages et des images HTML, vous devez rediriger dans vos fichiers .htaccess tous les fichiers non sécurisés vers leurs versions sécurisées.

Mais, si vous n’êtes pas sûr de pouvoir migrer vers un réseau sécurisé, trouvez un professionnel qui pourra s’en charger pour vous. Nous serions heureux de jeter un coup d’œil à votre site Web et de vous donner des conseils, voire de nous occuper de la transition pour vous.

4. Changement de l’URL pour la version HTTPS

L’étape suivante est que vous devez aller dans votre compte Google Analytics et changer l’URL par défaut pour la version HTTPS.

5. Soumission des sitemaps

Ensuite, allez dans vos outils Bing et Google Webmaster et soumettez à nouveau vos sitemaps car maintenant vous devez leur faire savoir que vos URL sont toutes en HTTPS ! Cela finit par accélérer le processus d’information de Google sur vos connexions sécurisées.

6. Vérification de toutes les pages du site Web

Une fois que tout ce qui précède est terminé, vous devez examiner minutieusement votre site Web. Cliquez sur toutes les pages et assurez-vous que le cadenas vert avec l’icône SECURE s’affiche sur toutes vos pages.


Voilà, maintenant vous avez toutes les étapes qui vous permettent d’avoir une meilleure protection de sécurité pour votre blog ou votre site internet. Bonne chance ! 😉

Rejoignez le 1er serveur Discord français dédié aux réseaux sociaux et au marketing digital !