Comment rédiger un article de blog pertinent ?

Photo de Pixabay provenant de Pexels

Vous avez l’impression que vos efforts partent en vain, de ne pas avoir assez de lecteurs pour le travail que vous fournissez lors de la rédaction de vos articles ? Ce n’est plus un secret pour personne : l’apport du trafic vers son site diffère en fonction de la qualité et de la pertinence de vos articles. Se démarquer de la concurrence, créer de l’engagement et de la fidélisation auprès de votre audience, c’est possible avec une ligne directrice. La voici, résumée en 5 étapes !


Étape 1 :  Identifier votre sujet et confectionner votre titre, portant un échange de valeur

Photo de cottonbro provenant de Pexels

C’est important de confectionner un titre, je vous conseille de toujours orienter votre titre vers un résultat : « comment + résultat ». Exemple : comment dresser son chien ? Comment retrouver le bonheur ? Comment réussir à faire un gâteau au chocolat qui ne colle pas au plat à tarte etc.

YouTube qui offre l’accès à son nombre de vues par vidéo est un excellent indicateur de recherches pour votre sujet, vous avez facilement une idée ce que les gens recherchent davantage ou non. À partir du moment où vous orienter votre contenu vers du résultat vous êtes dans l’échange de valeur, ce qui plait au lecteur.
Vous allez communiquer une information aux gens et eux en échange ils vont vous donner du temps. C’est important que les gens aient la certitude que leur temps va être valorisé, et le meilleur moyen pour cela est d’orienter vers un résultat concret, mais ce n’est pas la seule astuce qui va vous permettre d’optimiser votre titre : la seconde astuce qui va vous permettre d’optimiser votre titre est de trouver des mots clés pertinents grâce à Google, il s’agit des mots clefs LSI qui se situent en bas de page.


Étape 2 : Préparer votre plan afin de gagner du temps

Photo de Skitterphoto provenant de Pexels

Beaucoup de blogueurs foncent tête baissée et écrivent des articles sans même réfléchir à ce qu’ils vont mettre dedans. C’est une erreur qui d’ailleurs va vous coûter du temps. Il existe une citation d’Abraham Lincoln qui dit « Si je dispose de 6h pour abattre un arbre, Eh bien. Croyez-moi, je passerai au moins 4h à aiguiser la lame » finalement c’est un proverbe qui est très juste. Plus vous allez vous préparer finalement, plus vous allez aller vite et créer un plan pour votre article. 😉

Comment procéder ? Ce que je vous conseille de faire est de préparer un plan qui soit un plan « notice de micro-ondes ». Puisque vous avez choisi un sujet de type tutoriel, informatif, un sujet de type résultat, et bien, vous allez écrire sur une feuille les 5 ou 6 étapes que votre lecteur doit respecter pour atteindre le résultat promis par votre titre.
Vous allez également réfléchir à ce que j’appelle les sous-étapes. Il suffit de suivre toujours cette structure et vous verrez que votre article va se constituer naturellement.

  • D’abord, vous expliquez l’idée principale. L’idée générale de la sous-partie.
  • Ensuite, vous allez expliquer en quoi il est important d’appliquer ce conseil.
  • Puis, vous allez expliquer la démarche à suivre pour appliquer ce conseil.
  • Enfin, vous allez faire part des erreurs à éviter.

Étape 3 : Créer la bonne introduction, avec émotions et identification

Photo de Vanessa Garcia provenant de Pexels

Étape très importante. Internet est un champ de bataille. Vous n’êtes pas tout seul sur votre thématique, mais vous avez aussi des concurrents redoutables, Facebook, Twitter, Instagram… les lecteurs ont énormément de contenus à disposition sur Internet, non ? Pourquoi est-ce qu’ils passeraient du temps sur votre article ?
Il faut que votre lecteur ait la certitude dès les 10 premières secondes de lecture que l’article a été écrit pour lui.  Donc, comment je vais faire pour lui faire comprendre que l’article a été écrit pour lui ? Le plus simple est de tout simplement décrire son état émotionnel. Il ne faut jamais commencer son article en donnant la solution, je vous conseillerais de d’abord décrire l’État émotionnel de votre lecteur.

Simplement, voilà ce que les gens ressentent quand ils ont du mal avec leur blog. Et si vous êtes dans le développement personnel et que vous avez un article qui s’appelle : comment être plus heureux au travail, vous allez simplement commencer par décrire ce que ressent quelqu’un qui se lève et qui va aller galérer au boulot. Exemple : Vous vous levez encore ce matin et vous savez que la journée va être difficile, votre patron va être sur votre dos, vos collègues vous embêtent ? Je vais vous montrer ici, comment redevenir heureux au travail. Quand les gens vont lire ces mots-là, et bien ça va créer de l’identification. Ils vont se dire wow, cette introduction a été écrite pour moi. Cet article me concerne, je vais recevoir une information utile donc j’accepte de donner du temps et c’est comme ça que vous arriverez à harponner votre lecteur dès les premières lignes.
Vous l’aurez compris, il vous faut une introduction orientée sur les émotions de votre lecteur.


Étape 4 : Le développement

Photo de Startup Stock Photos provenant de Pexels

Vous allez tout simplement prendre votre plan et rédiger votre article, sachant qu’un article de blog ne peut pas être qu’informatif. Sinon les gens s’ennuient et s’en vont ailleurs. Votre article doit respecter ce que j’appelle la théorie de la Ferrari, qu’est-ce que c’est que la théorie de la Ferrari ?

Et bien, si vous prenez les modèles des vieilles Ferrari des années 60, 70 c’était des voitures extrêmement puissantes et c’était également des voitures qui étaient magnifiquement dessinées. Donc il y avait les 2 aspects, la performance et le côté beauté. Et bien pour les articles de blog, c’est exactement la même chose. La performance, le moteur, ça va être la qualité des informations que vous allez donner. De manière à ce que vos lecteurs puissent progresser en appliquant vos conseils et le côté carrosserie, ça va être le côté écriture agréable à lire, émotion, identification. La combinaison de ces 2 éléments va faire que votre article va vraiment être agréable à lire. Alors, comment faire ? 🤔

Pour le côté moteur, informatif, c’est assez simple, vous reprenez votre plan et normalement, vous avez les étapes à suivre, vous aurez votre information qui sera solide.
Pour le côté carrosserie, c’est-à-dire le côté émotionnel, je vais vous donner une série d’astuces qui vont vous permettre d’y arriver :

Première chose, pour faciliter la lecture, faite toujours des paragraphes courts, qui vont faire 34 phrases ou 56 lignes maximum. Mais surtout, mettez de la variation, interpellez votre lecteur. Vous pouvez dire attention maintenant, écoutez ça, c’est important. Ou alors attendez, je vous donne la suite, des éléments de rythme entre vos paragraphes sont conclus de cette manière, cela rend l’article beaucoup plus agréable à lire.

Ce que je peux vous conseiller également, c’est d’éviter l’ennui, en utilisant l’emphase et l’humour.
En utilisant des mots puissants, par exemple, vous n’allez pas dire aux gens attention, ce point est important, vous allez leur dire, attention, ce point et extrêmement fondamental, si vous loupez, ça sera la catastrophe. Alors évidemment, ça ne sera pas forcément la catastrophe, mais ça va attirer le regard. Ça va mettre une petite touche émotionnelle supplémentaire. Ça va amener un petit peu de nitroglycérine. Ne leur dites pas « vous allez réussir ceci », dites plutôt « ça va être un immense succès ».

Ce que vous pouvez faire aussi à chaque fin de paragraphe c’est d’expliquer dans quel état votre lecteur se trouvera une fois qu’il aura appliqué les conseils. Si vous écrivez par exemple, sur comment être heureux au travail, ça devient très intéressant dans votre article de projeter plusieurs fois votre lecteur. Voilà en appliquant cette astuce, vous verrez que votre patron ne sera plus sur votre dos. Et il s’agit là de quelque chose qui peut changer la vie des gens. Cela va les encourager à agir.

Voici une autre erreur que vous devez absolument éviter, c’est la répétition. Dans pas mal d’articles de blog, on voit souvent la même idée qui est exprimée de manière différente. Dans ce cas-là, il vaut mieux tout simplement effacer votre argument. Une idée, une seule fois, ne rabâchez pas les mêmes choses en simplement l’exprimant de façon différente parce que votre lecteur va avoir un sentiment de déjà-vu. Il va se dire « mais attendez cet article, il tourne en rond, ça fait déjà 4 fois qu’il m’explique ce point-là ? Finalement une seule fois ça aurait suffi. J’ai l’impression qu’on me prend pour un imbécile et j’ai l’impression qu’on est en train de m’endormir. » Si vous faites ça, votre lecteur risque de s’en aller. N’hésitez pas à aller à la chasse aux répétitions, mais celles que vous voulez tourner différemment.

Autre astuce, mettez du suspense dans vos sous-titres. Rappelez-vous, je vous ai dit de préparer un plan qui est un plan de type notice, mais il faut aussi comprendre comment les gens lisent les articles de blog. Souvent, ils lisent le titre, quelques lignes et prennent la souris pour parcourir l’article. Vous comprenez que si vos sous-titres ont absolument déjà toutes les solutions, les gens n’ont plus de surprise, ils n’ont plus d’intérêt à plonger dans le contenu. Pour les inciter à plonger dans le contenu, il vaut mieux mettre de temps à autre des sous-titres énigmatiques.

L’avant-dernier conseil dont je vais vous faire bénéficier serait d’être un maximum multimédia, insérer des vidéos que vous trouvez sur YouTube, des images, des graphiques, des témoignages. Plus vous allez avoir de la variation dans votre article et plus il va être agréable à lire et plus les gens vont rester longtemps dessus. Ils vont être scotchés au contenu.

Enfin, la dernière astuce que je voulais vous donner, si vous voulez que les gens restent sur votre article, même si c’est un article extrêmement long, une astuce toute simple. C’est d’annoncer le paragraphe suivant, voilà, maintenant que je vous ai expliqué cela, je vais enfin vous montrer ce que vous devez faire dans l’étape suivante. Et vous allez voir ceci. Maintenant que vous avez vu comment gérer vos collègues, je vais vous montrer comment gérer votre patron et là aussi vous allez voir que ça va améliorer votre niveau de bonheur au travail. C’est extrêmement simple à faire, et lorsque vous avez incorporé tous ces éléments dans votre article vous appliquez la théorie de la Ferrari (de l’informatif solide et de l’émotionnel présent et agréable à lire).


5eme et dernière étape : La conclusion de votre article

Photo de Ana Arantes provenant de Pexels

À cette étape également de nombreux blogueurs commettent des erreurs :

La plupart vont essayer de supplier un commentaire ou un partage, évidemment ce genre de technique n’est pas très incitative. Mieux vaut orienter votre contenu et conclure votre article de façon différente, garder en tête que les gens s’informent, lisent des articles de blog, mais très peu de gens passent à l’action. Votre métier vous en tant que blogueur n’est pas de forcer les gens à agir, mais de les encourager à changer quelque chose dans leur vie, parce que quand ils verront les résultats, ils seront fidèles. Ce que vous devez faire pour ça, c’est simplement de les encourager à faire la première étape. Comment vous y prendre ?

Vous allez rappeler le résultat ; voilà dans cet article, je vous ai montré comment vous pouvez atteindre tel résultat. Deuxième chose, vous aidez à leur montrer que le résultat n’est pas facile à atteindre. Vous allez avoir un discours de vérité, Vous allez leur dire, ok, je sais que ça paraît difficile. Je sais qu’il y a beaucoup de choses que vous devez changer. Je ne vais pas vous cacher la difficulté, oui, ça ne se fera pas du jour au lendemain. Et là, quand vous faites ça, vous n’êtes plus un marchand de tapis, vous êtes plus l’espèce de blogueur qui dit que tout est facile et merveilleux, que vous allez devenir riche en claquant des doigts ou en 1h par jour.
Si vous dîtes voilà, c’est l’objectif, on vous la peine, il est vrai que le chemin sera compliqué, les gens vont vous croire, parce que vous avez un discours de vérité, ce qui vous crédibilise.

Une fois que vous avez fait ça, vous concluez votre article en incitant les gens à passer à l’action. Voilà, je sais que c’est compliqué, mais si vous commencez simplement par appliquer ce point-là, vous verrez une grande différence.

Voilà comment on conclut un article de blog, mais surtout comment on arrive à se démarquer des 1000 et un articles qui ont déjà été écrits dans votre thématique. Alors maintenant c’est à moi de vous encourager. C’est vrai que c’est difficile de bien écrire, mais gardez à l’esprit que c’est quelque chose qui vient en pratiquant.

Si aujourd’hui vous êtes au démarrage de votre projet Blogging, il vaut mieux favoriser l’écrit à la vidéo. Il y a 3 raisons à ça. La première raison est que l’écrit vous donne énormément de crédibilité. Ça permet également de faire passer beaucoup d’émotions. Ils sont enfin beaucoup plus faciles à promouvoir. Donc peut-être qu’aujourd’hui vous envisagez de passer à la vidéo, mais ne le faites pas tout de suite. Les gens qui se lancent tête baissée en vidéo en général ont beaucoup plus de mal que les gens qui essaient de construire une audience en partant de l’écrit. Le blog, ça reste un élément fondamental dans votre stratégie en ligne.

Rejoignez le 1er serveur Discord français dédié aux réseaux sociaux et au marketing digital !