abonné qui lit une newsletter

En tant qu’entrepreneur, votre but est non seulement d’avoir une clientèle conséquente, mais surtout de la fidéliser. Pour cela, différents moyens de communication sont à votre disposition, chacun avec ses spécificités. Aujourd’hui, il va sans dire que les réseaux sociaux sont très largement utilisés pour promouvoir sa marque. Ces derniers permettent de partager des informations de manière instantanée, et ce, au plus grand nombre. Dans cette frénésie “2.0”, nous laissons peut-être un peu trop de côté un moyen de communication qui fait pourtant ses preuves depuis des décennies : il s’agit de l’e-mail. Oui, cette lettre électronique qui parvient directement dans la boîte aux lettres de vos clients ! À l’inverse des réseaux sociaux qui diffusent l’information en masse, l’e-mail vous permet de créer une relation de proximité avec vos clients, un lien plus personnel. Différents types d’e-mails existent, mais aujourd’hui nous allons nous attarder sur la newsletter. Cette lettre, qui s’adresse directement et personnellement à vos clients, vous permet d’instaurer un climat de confiance et de solidifier l’attachement qu’ils ont envers vous. Cette dernière a fait ses preuves, alors n’attendez plus et découvrez tout de suite les règles à appliquer pour rédiger une bonne newsletter !

Rédiger une bonne newsletter : soigner le contenu

  • Avoir un titre percutant
  • Nous sommes bien d’accord sur le fait que vous ne voulez en aucun cas que votre newsletter finisse dans la corbeille de vos abonnés avant même qu’ils ne l’aient lue. Dans ce cas, vous vous devez de créer un titre percutant. En effet, vos abonnés reçoivent des dizaines d’e-mails par jour. Le vôtre doit faire la différence et sortir de la masse. Pour cela, utilisez des verbes d’action s’adressant au lecteur ou bien une information “choc”.

  • Élaborer une accroche qui captive
  • C’est bon ! Votre abonné à ouvert votre newsletter ! Maintenant, il s’agit de conserver son attention afin qu’il saisisse bien le message que vous souhaitez lui transmettre. Pour cela, une accroche captivante est essentielle. Mettez votre lecteur directement dans l’ambiance. Commencez votre texte avec des chiffres percutants, mettez-vous dans sa peau. Votre abonné doit être intrigué par ces premières lignes et résolument vouloir en savoir plus.

  • Positionner l’idée la plus importante au début
  • Il se peut que vous ayez plusieurs informations à transmettre à vos abonnés au sein d’une même newsletter. Si tel est votre souhait, pensez à mettre le contenu que vous voulez communiquer en priorité, au début de votre texte. Dans bien des cas, vos abonnés ne liront que le début de votre e-mail.

  • Bien structurer le texte
  • Personne n’aime lire un texte compact : cela fatigue les yeux et demande bien trop de concentration. Pensez à aérer votre texte. Divisez-le en paragraphes, à l’aide de titres, sous-titres, tirets, puces…. Faites ressortir les idées importantes en gras.

  • Rédiger un texte court et qui va droit au but
  • Dans votre newsletter, soyez concis et direct. Énumérez vos informations sans fioritures et arrivez rapidement à la conclusion que vous souhaitez donner à votre message. Vous n’avez que quelques secondes pour convaincre votre lecteur, ce dernier scannant rapidement votre e-mail.

  • Utiliser une belle mise en page
  • L’être humain est sensible à la beauté des choses. Il est quand même plus agréable de recevoir une newsletter colorée, avec éventuellement des images, qui nous donne du peps ! Appliquez donc vous sur la mise en page de votre newsletter. C’est une occasion de véhiculer l’image de votre entreprise et de marquer les esprits. Si vous n’êtes pas un expert en design, des outils tels que Mailchimp ou Mailjet sont à votre disposition. Ces derniers vous proposent des templates que vous n’avez plus qu’à personnaliser.

  • Partager le bon type de contenu
  • Il est primordial que vous compreniez bien ce qu’est une newsletter. Cette dernière est là pour partager à vos abonnés l’actualité de votre entreprise : sortie d’un nouveau livre, organisation d’un séminaire, information sur un sujet bien précis… En bref, même si la newsletter a pour objectif final de déclencher une action chez votre abonné (qu’il achète vos produits ou services), cela doit se faire de manière très subtile. La newsletter est avant tout là pour renforcer le lien entre vous et vos prospects. D’autres types d’e-mail, plus “rentre-dedans”, sont créés pour pousser l’abonné à la vente de manière très directe. Ce n’est donc pas ce que vous devez faire avec votre newsletter.

  • Penser “responsive”
  • Aujourd’hui, plus de 50 % des internautes consultent leur boîte e-mail depuis leur smartphone. C’est pourquoi il est impératif que votre newsletter soit “responsive”. À savoir, qu’elle s’adapte bien au format mobile ou tablette. Votre texte doit ressortir correctement et vos images bien s’afficher. Votre e-mail doit s’ouvrir rapidement et être parfaitement aéré et lisible.


Rédiger une bonne newsletter : s’adresser vraiment au lecteur

  • Utiliser le prénom du lecteur
  • Comment réagissez-vous lorsque qu’une personne s’adresse à vous, en mentionnant votre prénom ? Vous vous sentez certainement flatté et avez le sentiment d’être réellement pris en compte. Eh bien sur le net, ça fonctionne comme dans la vraie vie. Vous adresser à votre abonné, en le tutoyant et en mentionnant son prénom rendra votre newsletter bien plus personnelle.

  • Apporter de la valeur ajoutée
  • Le tout n’est pas d’envoyer une newsletter pour envoyer une newsletter. Il s’agit de transmettre du contenu pertinent, qui va réellement apporter quelque chose à votre lecteur. Faites-lui part de la sortie de votre dernier article de blog, offrez-lui un conseil pour qu’il se sente mieux, qu’il soit plus productif… Bref, offrez-lui quelque chose qui a de la valeur à ses yeux.

  • Bien cibler les destinataires
  • Savoir à qui envoyer votre newsletter est également primordial. Tout d’abord, sachez qu’une newsletter ne s’envoie qu’aux personnes qui ont décidé d’elles-mêmes de s’y abonner. Il ne s’agit donc en aucun cas d’écrire à des personnes que vous ne connaissez ni d’Eve, ni d’Adam et pour lesquelles vous avez déniché leur adresse e-mail quelque part. Le but n’est pas de faire du “forcing”, mais bel et bien d’échanger intelligemment avec votre communauté.


Rédiger une bonne newsletter : engager le lecteur

  • Inclure un CTA
  • Un CTA ou Call to action est le fait d’encourager le lecteur à passer à l’action. Cela peut-être par exemple télécharger votre dernier e-book, acheter votre livre ou encore visionner votre tout nouveau séminaire. En bref, il s’agit ici de rendre le lecteur actif et non plus passif. Il s’agit de l’intégrer dans la dynamique de votre entreprise.

  • Ajouter un degré d’urgence
  • Si vous souhaitez que votre abonné passe à l’action en achetant l’un de vos produits ou services, augmentez vos chances en intégrant dans votre e-mail une notion d’urgence. L’exemple typique étant : “Ne manque pas cette superbe réduction de 50 %, elle se terminera demain à 23 h 59”. Ici, il ne s’agit pas de mettre le couteau sous la gorge du lecteur, mais bel et bien de le “pousser” un peu. De lui faire réaliser que c’est maintenant ou jamais le moment de passer à l’action et qu’il ne doit surtout pas manquer sa chance.

  • Insérer un P.S.
  • Le P.S. ou Post-scriptum, permet de mettre en exergue un point important. Vous pouvez utiliser cette technique si vous souhaitez que vos lecteurs retiennent bien une information. En règle générale, bien qu’il soit positionné à la fin de l’e-mail, le P.S. est l’élément lu en premier, avant même le corps du texte ! N’hésitez donc pas à vous servir de cette technique qui permet de marquer les esprits !


Rédiger une bonne newsletter : savoir quand l’envoyer

  • Trouver la bonne fréquence
  • Pour que votre newsletter reste pertinente aux yeux de vos lecteurs, vous devez trouver la fréquence idéale d’envoi. Si vous espacez trop les envois, vos abonnés vous oublieront petit à petit et le lien de proximité s’affaiblira avec le temps. Si au contraire, vous écrivez trop régulièrement, vos lecteurs se sentiront submergés par tous vos messages. Il est dit que 1 à 2 envois par mois reste une bonne mesure.

  • Déceler le bon moment
  • Envoyer une newsletter, c’est bien. L’envoyer au bon moment, c’est encore mieux ! Eh oui, le moment auquel vous écrivez à vos lecteurs à une influence. Ces derniers seront plus enclins à intégrer votre message lorsqu’ils seront disposés pour cela. Il semblerait qu’il existe des moments plus propices que d’autres. À vous de voir en fonction de votre secteur d’activité notamment. Si vous vendez des spiritueux, envoyer votre newsletter en soirée, notamment le week-end, sera bien plus intelligent que de l’envoyer en matinée. Si vous parlez “productivité”, écrivez à vos abonnés le matin en semaine, plutôt que le dimanche.


Rédiger une bonne newsletter : rester à l’affût

  • Rester en veille sur le marketing digital
  • Si vous souhaitez que votre newsletter continue d’être appréciée par vos lecteurs au fil du temps, vous devez rester en veille sur le marketing digital. Comme tous les secteurs du numérique, il s’agit d’un domaine qui est en perpétuelle évolution. Les moyens de communication changent sans cesse. Vous devez donc rester sur le “qui-vive” pour proposer du contenu dans “l’air du temps”.

  • Écouter son audience
  • Vous êtes à court d’idées concernant le sujet à aborder dans votre newsletter ? Pas de souci, demandez tout simplement à vos abonnés ce qu’ils aimeraient recevoir de votre part. Non seulement, vous trouverez une foule de nouveaux sujets à traiter, mais en plus, votre contenu sera plus que jamais adapté aux attentes de vos lecteurs. Cerise sur le gâteau : votre audience se sentira réellement entendue et prise en compte.

  • Être réactif auprès de ses abonnés
  • En communiquant avec vos abonnés via votre newsletter, il se peut que ces derniers aient des choses à vous dire. Que vous leur ayez demandé expressément, ou bien que ces derniers vous écrivent spontanément, vous devez être en mesure de leur répondre le plus rapidement possible. Votre audience doit sentir que vous êtes réactif et que vous êtes disponible pour elle.

  • Analyser ses résultats
  • Si vous souhaitez vous assurer de l’efficacité de votre newsletter, rien de tel que l’utilisation d’outils spécifiques tels que Mailchimp ou Mailjet afin de réaliser des statistiques. Taux d’ouverture de vos e-mails, taux d’abonnements… vous allez tout savoir. Une fois ces chiffres en tête, vous pourrez retoucher votre newsletter en conséquence afin de la perfectionner et de la rendre plus efficace.


Nous avons donc vu que la newsletter est un outil puissant pour communiquer avec votre communauté. Elle vous permet de partager du contenu de qualité, tout en créant un lien privilégié avec vos abonnés. Ne négligez donc plus ce formidable moyen de communication et appliquez-vous dans la création d’une newsletter percutante, rafraîchissante, qui fait sens aux yeux de vos abonnés et qui vous permet de renforcer votre image de marque !


Article invité proposé par Marine Teste, Rédactrice Web SEO.
LinkedIn Mail