header-blog
Article invité

Quand on se lance dans la tenue d’un blog et la création d’une communauté, il est plutôt simple de penser que l’on fait les choses bien et que notre trafic devrait ainsi augmenter rapidement.

Plugin SEO au vert, site WordPress facile à personnaliser, mise en forme des titres respectée : tout semble y être. 

Alors on clique sur “Publier”, on partage sur les réseaux et on attend. Quelques proches semblent montrer de l’intérêt pour notre publication, mais plus rien après 3 jours.

Cela vous semble familier ? Tant mieux, vous avez atterri au bon endroit ! 👌

Nous sommes tous passés par là et je vais vous présenter aujourd’hui les conseils que j’aurais aimé recevoir à mes débuts. Sans plus tarder, voici les 11 erreurs à éviter quand on tient un blog ! 🤓

1. Bloguer sans définir un objectif

Quel est l’intérêt de votre blog ? Si vous ne pouvez pas répondre à cette question, vous devez repenser la stratégie de votre blog.

Un blog sans but est un exercice infructueux. Vous devez tout d’abord penser à vos lecteurs. 

Que verront-ils lorsqu’ils visiteront votre blog ? Une personne qui écrit sur un sujet de niche qui l’intéresse ? Ou quelqu’un qui écrit sur tout et rien ? 

En bref, y’a-t-il une vraie valeur ajoutée pour vos lecteurs ? Vous devez aussi penser à votre objectif personnel. 

Souhaitez-vous vendre sur Instagram ? Générer du revenu passif en ligne ? Améliorer votre image d’expert dans un certain secteur ? Booster votre taux de conversion ?

Commencez par définir l’objectif principal de votre blog. 

Exemple : ce blog a pour but d’aider les digital nomades à trouver du travail

Puis définissez les sections de votre blog et leur objectif. Toujours avec le même exemple :

  • Une section “Coworking spaces” pour aider les voyageurs à travers le monde dans leur recherche de lieu pour travailler.
  • Une section “Ils recrutent” pour mettre en avant les employeurs qui recrutent à distance
  • Une section “Leur parcours” pour présenter le parcours de digital nomades expérimentés et ainsi encourager ceux qui débutent leur aventure

Enfin, définissez un objectif pour chaque billet de blog :

  • Cet article vise à lister les 15 restaurants à petit budget les mieux notés par les digital nomades dans la ville de Cusco au Pérou

2. Bloguer sans connaître son audience

Maintenant que vous avez un objectif principal, et pour vous permettre d’affiner vos objectifs secondaires, il s’agit de bien comprendre votre public et ses intentions. C’est essentiel si vous voulez développer un blog à succès.

Bien que vous ayez peut-être choisi votre niche, sachez que votre audience est toujours à la recherche d’une valeur ajoutée, et que la plupart effectue même une ou plusieurs requêtes de recherche pour obtenir des réponses très spécifiques.

Pour percer sur la blogosphère, soyez très attentif aux commentaires rencontrés sur les forums, aux questions posées par les internautes, et aux intentions de recherche. Vous devez donner à votre public ce qu’il veut – un contenu spécifique et ciblé qui fournira des solutions aux problèmes qu’il rencontre.

En règle générale, plus vous prendrez le temps pour obtenir et compiler les réponses à leurs questions, plus les internautes trouveront de la valeur à votre blog. Il peut s’agir d’une réponse détaillée sur un sujet, d’une enquête que vous avez mené, ou, autre exemple, d’un guide pas à pas.

3. Ne pas utiliser votre voix

Une autre erreur à éviter est celle d’être trop générique et de ne pas porter une voix qui résonne avec votre audience. 

Attention, vous ne devez pas pour autant vous exposer personnellement : vous pouvez très bien parler au nom d’une marque ou sous un alias. 

Mais le ton adopté doit rester, en règle générale, léger et familier. Mieux encore, apportez votre propre expérience sur la table, et les leçons que vous en avez tirées.

Il faut que votre audience sente une part d’authenticité dans vos communications (email, articles, vidéos, etc.).

4. Ne pas prendre le temps d’approfondir un sujet

Il va sans dire que la rédaction d’un blog – ou quoi que ce soit, d’ailleurs – nécessite beaucoup de recherches. Vous vous retrouverez souvent à consacrer plus de temps à la recherche qu’à l’écriture !

Vous pouvez mener votre recherche en plusieurs parties.

La première consiste à identifier les mots-clés et requêtes propres à votre niche.

La seconde consiste à découvrir ce que les compétiteurs écrivent et quels sont leurs articles à succès.

La troisième consiste à mener l’enquête auprès d’acteurs de votre niche pour pouvoir créer du contenu exclusif et à forte valeur ajoutée qui, bien promu, pourrait même vous obtenir des mentions presse.

En règle générale, évitez les articles trop génériques ou qui ont été couverts des dizaines de fois sous le même angle. 

Mener cette recherche préalable vous permettra de produire du contenu de qualité, augmentant ainsi vos chances de succès.

5. Ignorer la force d’un titre

À quelle fréquence lisez-vous des articles en ligne ? 

Quelle est la seule chose qui attire suffisamment votre attention pour vous faire lire davantage ? 

C’est évidemment le titre.

L’attention n’a cessé de diminuer au cours des dernières années et continuera de le faire.

Pour les blogueurs, cela a conduit à un défi de taille : optimiser le titre de leurs articles pour interpeller, et donner envie à de potentiels lecteurs d’aller plus loin.

Les titres doivent être rédigés avec une spécificité à l’esprit – cela aidera les lecteurs à savoir combien de temps prendra la lecture de cet article (exemple : « guide ultime » vs.  « 5 astuces ») et pourquoi il est pertinent pour eux.

Les titres contenant des chiffres sont souvent plus accrocheurs et boosteront votre taux de clic.

Présentez la valeur ajoutée de votre article dès son titre. Au lieu de « 5 nouveaux produits capillaires disponibles en rayon », écrivez « 5 nouveaux produits qui vous donneront des cheveux brillants ».

C’est aussi une bonne idée de modifier votre titre après avoir écrit votre article – vous pourrez certainement apporter plus de punch une fois votre rédaction terminée.

6. Ignorer la relecture active

Tout écrivain connaît l’importance de la révision. Mais avec des délais imminents et une charge de travail accrue, il peut sembler prudent de gagner du temps et de publier votre brouillon tel quel.

Je ne saurais trop insister là-dessus – ne faites pas ça ! 🙅‍♂️

Même l’écrivain le plus compétent doit se relire.

De simples erreurs grammaticales se glissent tout le temps – lorsque vous écrivez, vous êtes tellement absorbé par le processus que la bonne formulation vous échappe.

Si vous ne vous relisez pas, vous manquerez la chance de corriger ces erreurs.

La révision permet également d’éclaircir une partie de votre écriture : vous trouverez de meilleures façons de formuler quelque chose ou vous pouvez réduire un paragraphe trop long par exemple.

Bien que certains blogueurs modifient au fur et à mesure qu’ils écrivent, ce n’est pas la meilleure utilisation de votre temps. Sans l’article complet devant vous, vous pourriez finir par omettre des parties importantes de votre rédaction.

Au lieu de cela, une fois que vous avez écrit votre blog, passez au moins 30 à 45 minutes à le réviser. Vous trouverez toujours des choses à corriger, même si vous avez fait attention.

7. Ne pas appliquer les bonnes pratiques SEO

Écrire avec le SEO à l’esprit est une pratique complètement différente de l’écriture d’un blog ordinaire. C’est plus technique et vous oblige à suivre les bonnes pratiques. Mais c’est un investissement à long terme.

En effet, un article qui applique les bonnes pratiques SEO peut voir son trafic évoluer au fil du temps et ce, même des années plus tard.

Le référencement est ce qui aidera les gens à trouver vos articles de blog et à classer votre contenu parmi ceux de vos compétiteurs sur Google. C’est ce dont vous avez besoin pour développer votre audience et faire connaître votre marque.

Lors de la rédaction de votre blog selon les directives SEO, vous devrez choisir un mot-clé ou une requête principale auquel votre article doit répondre. Ici, c’est l’intention de recherche de vos lecteurs qui va guider votre rédaction.

8. Oublier d’insérer des visuels

Vous pouvez rédiger les meilleurs articles de blog, si vos paragraphes ne sont pas ponctués de visuels, il y a de fortes chances que votre audience perde le fil (à moins d’être dans du pur storytelling).

N’oubliez pas qu’il y a des centaines voire des milliers d’autres blogs dans votre secteur qui se disputent l’attention – vous devez faire quelque chose d’un peu différent pour vous démarquer de la foule.

C’est là que les visuels entrent en jeu. Un excellent en-tête de blog attirera l’attention des lecteurs et donnera de la vie à votre blog.

Mais vous pouvez également inclure des visuels dans le corps de l’article de blog – une infographie, des graphiques, des cartes mentales, des citations, des vidéos sont tous des éléments qui facilitent la lecture de votre article.

Selon Mark Lindquist, stratège marketing chez Mailshake, les meilleures images accentuent et s’appuient sur le contenu écrit, plutôt que de simplement servir de distraction entre deux paragraphes. « Prenez cet article sur la prospection LinkedIn que nous avons récemment publié. Nous avons quelques images personnalisées pour le rendre plus attrayant visuellement, mais beaucoup d’images font avancer activement l’article. »

En matière de visuels, il est préférable d’éviter les images libres de droit un peu pompeuses car elles ont été trop utilisées au cours des dernières années. Préférez un contenu créatif et original, ou des photos exclusives, si vous le pouvez. 

Il y a des dizaines de ressources en ligne qui vous permettront de réaliser ces visuels sans effort.

9. Ignorer le design de son blog

Le design n’est pas quelque chose auquel les blogueurs pensent souvent – l’écriture est plus souvent au centre.

Mais une bonne conception de blog peut faire une différence en offrant une meilleure expérience utilisateur. Une mauvaise conception peut affecter la lisibilité, ce qui poussera les gens à quitter le blog au lieu de le lire.

Jetez un œil à la conception de votre blog avant de le rendre public. La taille du texte est-elle suffisamment grande pour être lisible ? Y a-t-il suffisamment d’espace autour du texte et entre les mots ?

Regardez les polices d’écriture de votre blog. Sont-elles complémentaires ? En accord avec votre ton et votre positionnement ?

Au-delà de la conception de la plate-forme de blog, vous devez également vous assurer que la façon dont vous structurez vos articles facilite sa lecture.

Les paragraphes doivent rester petits (2 à 3 lignes au maximum) et divisés en sections distinctes avec en-têtes et sous-titres.

Et vous devez également suivre ces directives lors de la publication d’articles invités.

Rendre la conception de votre blog plus lisible améliorera l’expérience utilisateur et vous aidera à développer votre audience.

10. Promouvoir ses articles via un seul canal

Navré de vous annoncer que la publication de votre article ne suffira pas à attirer des lecteurs. Il vous faudra passer beaucoup de temps à sa promotion et ce, via plusieurs canaux.

Soyez créatif avec votre stratégie de promotion et recyclez vos contenus sous différents formats.
Votre plan marketing doit inclure plus d’un canal pour exposer votre article à une audience plus large. Email, réseaux sociaux, referrals, vidéo, publicités, ebook : utilisez tous les moyens en votre possession et les plus utilisés par votre lectorat.

11. Ignorer la performance de ses articles

Comment savez-vous si vos efforts ont porté leurs fruits ? Avez-vous atteint vos objectifs ?

Mettez en place un système d’analyse et de rapport de performance pour vos articles. Il ne s’agit pas seulement de mesurer le nombre de vues, mais aussi l’engagement de votre public.

Quel canal d’acquisition marche le mieux pour vous ? Vos lecteurs consultent-ils uniquement un ou plusieurs articles sur votre blog ? Combien ne le visitent qu’une fois ? Combien de temps passent-ils en moyenne à la lecture de vos articles ?

Autant de questions qui vous permettront d’affiner vos objectifs et de comprendre ce qui marche pour vous.

L’analyse n’est pas une tâche facile, mais elle peut faire une grande différence, tant sur la qualité de votre blog que sur les domaines où vous devez concentrer vos efforts.

Pour aller plus loin, je vous encourage à faire vos recherches et consulter les ressources des experts en marketing de contenu, telle que la bibliothèque marketing d’Hubspot.

Happy blogging ! 😉